Accueil du site > Vie paroissiale > Art & Histoire > Art & Histoire, St André, les vitraux

Art & Histoire, St André, les vitraux

dimanche 24 mai 2015, par JMRoche

LES VITRAUX

Porche d’entrée

JPEG - 834.4 ko
Nicod et Jubin, Le Martyre de St André 1903

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Ce vitrail représente le martyre de Saint-André. Inscription des dernières paroles du saint sur des banderoles tenues par deux anges : "BONA CRUX - DIU DESIDERATA" (Bonne croix - longtemps désirée). Saint André, en vêtements clairs, est représenté debout. Des hommes préparent sa croix en X. Cette croix de saint André fut juxtaposée sur les croix de saint Georges et de saint Patrick par le roi Jacques 1er pour former le drapeau britannique dit Union-Jack au XVIIIe siècle. Dans une rosace, au-dessus, un ange tient la palme des martyrs. On note un soldat avec sa lance. Vitrail exécuté par Nicod et Jubin en 1903 et restauré en 1987.

Nefs latérales

Les vitraux de ces six verrières ont été conçus et dessinés par Émile Begule à Lyon, peints et exécutés par Balmet à Grenoble.

Nef de droite en remontant dans l’église

En haut de la première verrière, une rosace six branches représente le baptême de Jésus par Jean ; elle est encadrée par deux autres rosaces montrant deux anges musiciens. Au-dessous, dans deux rosaces, on remarque les inscriptions : "Bienheureux les doux, car ils possèderont la terre". "Bienheureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés".

Vitrail : Le sermon sur la montagne - les Béatitudes.

JPEG - 833.2 ko
Bégule et Balmet, Le Sermon sur la Montagne 1942

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Dans le ciel deux anges tiennent une banderole : "Bienheureux les pauvres en esprit. Le royaume des cieux est à eux. "Deux autres banderoles : "Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu". "Bienheureux les miséricordieux. Ils auront miséricorde". Tout au bas du vitrail, on peut lire : "Bienheureux les pacifiques, car ils seront appelés enfants de Dieu". On voit Jésus sur la montagne qui, comme disait le Père Chevrier, "est en train de faire le catéchisme !". Depuis la montagne, on aperçoit le lac de Tibériade et un voilier. - Ensemble daté de 1942.

En haut de la deuxième verrière, une rosace à six branches représente la fuite en Égypte. De part et d’autres deux anges dans des rosaces portent la lettre M. Au-dessus dans des rosaces : l’arche d’alliance et un autel.

Vitrail : Jésus-enfant prêchant dans le temple.

JPEG - 862.2 ko
Bégule et Balmet, Jésus Enfant prêchant dans le Temple 1939

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Dans le ciel, deux anges tiennent une banderole : "Tous ceux qui étaient là, l’écoutaient en admirant sa sagesse." Dans le temple, dont les degrés et les murs expriment bien le relief, des hommes, des femmes, écoutent Jésus-enfant. Des colombes s’envolent : les marchands du temple sont déjà "dérangés". - Ensemble daté de 1939.

En haut de la troisième verrière, une rosace représente l’Annonciation. Un ange salue Marie : "Ave Maria". A gauche et à droite deux rosaces nous montrent deux anges jouant l’un du chalumeau, l’autre des cymbales. Au-dessous, dans deux rosaces, deux anges jouent du violon et du luth.

Vitrail : La Nativité

JPEG - 988.9 ko
Bégule et Balmet, La Nativité et l’Adoration des Rois Mages 1930

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Dans une vaste crèche, la sainte Famille reçoit les présents des Mages, dont l’un est noir, en présence d’une foule venue rendre hommage à l’Enfant-Jésus. On distingue l’âne, le bœuf, des chameaux, des oiseaux, les offrandes (fruits, ... ). Dans le ciel trois anges chantent des cantiques ; deux autres les accompagnent avec un hautbois et une musette (on se rappelle le cantique de Noël). - Ensemble daté de 1930.

Reste à exécuter l’entrée à Jérusalem dans la 4ème verrière.

Nef de gauche en remontant dans l’église

En haut de la première verrière une rosace représente trois anges, des livres à la main. Au-dessous, dans deux rosaces, on peut lire l’inscription répétée deux fois : "ET RESURREXIT - ALLELUIA".

Vitrail : La Résurrection

JPEG - 888.4 ko
Bégule et Balmet, La Résurrection 1942

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Le Ressuscité est au cœur d’un chantier : les Rayons qui l’entourent deviennent madriers et les deux hommes en vêtements blancs font partie du chantier (Luc 24-4). Jésus sort du tombeau devant la foule et les soldats terrorisés. Une inscription indique : "Or les gardes furent frappés d’épouvante et ils restèrent comme morts. Alléluia". Les soldats tombent ; les femmes pleurent encore ; depuis le tombeau, à gauche, sur la montagne, Jésus appelle Marie. - Ensemble daté de 1942.

En haut de la deuxième verrière, une rosace montre Jésus aux mains des soldats ; l’un tient une lance, l’autre la couronne d’épines. Une inscription : "ROI DES JUIFS". De part et d’autre deux rosaces représentent les instruments de la Passion, à gauche, et un coq, une clé, à droite, rappelant saint Pierre. Au-dessous, deux rosaces représentent, à gauche, Judas pendu à un arbre et, à droite, un ange consolant Jésus au Jardin des Oliviers.

Vitrail : La Crucifixion

JPEG - 851.8 ko
Bégule et Balmet, La Crucifixion 1939

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Jésus est en croix entre les deux larrons. Un écriteau sur la croix : "JESUS REX JUDEORUM" (Jésus Roi des Juifs) et une inscription : "AYANT INCLINÉ LA TETE, IL RENDIT L’ESPRIT". La foule, les soldats romains, les saintes femmes sont au pied de la croix. L’aigle romain a trouvé son maître. L’aigle représenté ici, surmonte l’étendard sur lequel on lit : S.P.O.R. = Sub Protectione Ordinis Romani (Sous la protection de l’ordre romain). - Ensemble daté de 1939.

En haut de la troisième verrière une rosace représente Jésus à Emmaüs. De part et d’autre dans des rosaces sont figurés des anges. Au-dessous dans deux rosaces on voit un pélican (l’Église) et un agneau portant l’étendard.

Vitrail : La Sainte Cène

JPEG - 934.2 ko
Bégule et Balmet, La Sainte Cène 1930

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Des anges dans le ciel contemplent la scène en priant. Jésus au milieu des douze apôtres à table, présente le pain. Judas à sa droite se cache la face. Au bas du vitrail quatre anges apportent des gerbes de blé et des raisins (le pain et le vin) - Ensemble daté de 1930.

Reste à exécuter l’Ascension de Notre Seigneur dans la quatrième verrière.

Dans tous ces vitraux, le ciel est dominé par des séries de clochetons que l’on retrouve en haut des vitraux de l’abside.

Transept

A droite :

1 - Au-dessus de l’autel de Saint Joseph, une rosace à 7 branches (rappelant le chiffre 7 : le chandelier à 7 branches, les 7 paroles du Christ en croix, les 7 sacrements, N.D. des 7 douleurs, les 7 sages, les 7 espèces, les 7 dons du Saint-Esprit, ... ). Cette rosace représente l’ange gardien. Un mot "ROYER" (probablement le fabricant).

2 - Au-dessus du tambour de l’entrée latérale, dans une rosace, deux hommes, sous le regard d’un soldat, présentent sa croix à saint André. Au-dessous deux anges dans des rosaces, tiennent des banderoles sur lesquelles on peut lire : "HOMO NASCITUR AD LABOREM" et "ET A VIS AD VOLA TUM". (L’homme est né pour travailler et l’oiseau pour voler.) Un ensemble de quatre vitraux représente de gauche à droite : saint Laurent, saint Éloi (Elegius), sainte Cécile et sa harpe, sainte Anne et sa quenouille. Au-dessous quatre vitraux, plus petits, avec les mêmes personnages :
- saint Laurent sur son gril pendant son martyre
- le roi Clotaire II avait commandé à saint Éloi, orfèvre, un trône garni d’or et de pierreries. Saint Éloi avait doré un deuxième trône qu’on le voit offrir au roi. Celui-ci, par reconnaissance, garda Éloi auprès de lui et lui confia des missions diplomatiques.
- sainte Cécile, martyre, se retrouve devant un soldat brandissant une épée au-dessus d’elle pour la décapiter.
- sainte Anne, mère de Marie, avec la Vierge-enfant. Une inscription latine au bas de la verrière : TOTIUS - PAROC - DIŒ - MUNERE - DATUM (Don fait par la paroisse tout entière). - Paré-Aubriot à Lyon 1866.

3 - Près de la statue de la Sainte Vierge, une rosace représente un prêtre unissant Marie et Joseph. Les encadrant, verticalement, la date MDCCCLXV (1865) et le mot : MENV/COSTE.

A gauche :

1 - Au-dessus de l’autel du curé d’Ars, une rosace nous montre le retour de l’enfant prodigue. Un mot : MAZET (probablement le fabricant).

2 - Au-dessus du tambour de l’entrée latérale dans une rosace à 7 branches, le Christ appelle deux pêcheurs dans leur barque pour être ses apôtres. Au dessous, deux anges, dans deux rosaces, portent des banderoles avec ces mots : "CARITAS PATIENS EST- CARITAS BENIGNA EST" (La charité est patiente - La charité est bienveillante). Un ensemble de quatre vitraux représente de gauche à droite : saint Louis de Gonzague, saint Thomas d’Aquin, sainte Élisabeth de Hongrie, sainte Catherine d’Alexandrie.

Au-dessous quatre vitraux plus petits avec les mêmes personnages :
- un roi sur son trône avec devant lui un jeune homme en blanc et un saint élevant une couronne, peut-être saint Louis de Gonzague et Philippe II auprès de qui il fut page.
- saint Thomas d’Aquin agenouillé devant le pape.
- sainte Élisabeth de Hongrie faisant l’aumône aux pauvres (il existe au moins quatre saintes du nom d’Élisabeth).
- sainte Catherine d’Alexandrie, en Égypte, vierge et martyre. Femme très belle et très instruite, refusant de se marier, victorieuse de tous les philosophes de son temps. Elle fut l’une des "voix" de Jeanne d’Arc. Un éclair, un rayon la relie au ciel. Une inscription latine au bas de la verrière : ST ANDREŒ - PATRONO - DEVOTO - CONFRA TERNITA (à saint André son patron, la Confrérie avec dévotion). - Vernay à St-Galmier - Loire 1889.

3 - Près de la statue du Sacré-Cœur, une rosace représente le Sacré-Cœur montrant sa plaie au cœur à sainte Marguerite-Marie Alacoque. L’encadrant, verticalement, la date MDCCCLXVI (1866) et le mot ARCH/CONF.

Sacristie

JPEG - 886.5 ko
Paré et Aubriot, Dans la Sacristie 1867

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Un vitrail dans lequel on remarque :
- en haut : un encensoir, un ostensoir, un bénitier.
- au milieu : deux aiguières, un calice, une hostie.
- en bas : un raisin, un ciboire, une gerbe de blé. Vitrail daté de 1867, réalisé par Paré et Aubriot rue du Bœuf à Lyon. Il fut restauré en 1986.

Abside

JPEG - 813.3 ko
Mauvernay, Derrière l’Autel 1879

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Derrière l’autel on voit trois verrières signées chacune en bas : Mauvernay 1879. On observe de gauche à droite et de haut en bas :

1 - Les personnages clefs de l’Ancien Testament : Abraham - David - Moïse portant les Tables de la Loi - Aaron.
- une tiare (d’évêque) - une crosse - une croix - l’arche d’alliance (dans laquelle Moïse plaça les Tables de la Loi).

2 - Les quatre évangélistes : saint Matthieu - saint Marc - saint Jean - saint Luc.
- du blé, un raisin - un calice, une hostie - un glaive et un flambeau.

3 - Des saints : saint Pierre (et le coq à ses pieds) - saint André dont on aperçoit une partie de sa croix - saint Étienne, diacre, premier martyr - saint Vincent de Paul portant un enfant.
- une tiare (du Pape) et une clé - un chandelier à sept branches.

Cinq rosaces dominent ces trois verrières :
- saint Michel terrassant le dragon.
- Dieu créant le monde.
- Christ en croix avec les saintes femmes.
- la Pentecôte : Jésus et les apôtres sur lesquels descendent les langues de feu
- l’Assomption de la Sainte Vierge.

Localisation des verrières à St André :

http://www.paroisses-guillotiere.fr...

Pour en savoir plus :

http://inventaire-rra.hypotheses.or... http://inventaire-rra.hypotheses.or...

SPIP | squelette | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0