Accueil du site > Vie paroissiale > Homélies > Homélie de la Sainte Famille

Homélie de la Sainte Famille

dimanche 31 décembre 2017, par JMRoche

Sainte famille 2017 – Gn 15,1…21,3, Ps 104 ; Hé 11,8..19 ; Luc 2,22-40

D’après les textes que nous venons d’entendre, pour enfanter un fils de Dieu il faut certes un homme et une femme mais aussi la parole de Dieu, la foi, l’obéissance à la loi et enfin l’intervention de témoins inspirés qui fassent entendre la vocation du nouveau-né.

Le Seigneur appelle Abram à l’âge de 75 ans et durant 25 ans la parole le travaille ainsi que Sara. En effet Abraham est âgé de 100 ans à la naissance d’Isaac. De même Joseph et Marie sont travaillés, certes bien plus rapidement, au plus profond d’eux-mêmes par la parole du Seigneur grâce à un ange.

Cette parole mobilise la foi d’Abram, Sara, Joseph et Marie. Les deux premiers la manifestent par un rire incontrôlable (Gn 17-18). Joseph la manifeste par un sommeil profond concluant le songe durant lequel l’ange du Seigneur l’invite à changer sa décision. Et Marie la manifeste par consentement immédiat dont nous avons entendu les mots le 8 décembre et le 4me dimanche de l’Avent.

Abraham a circoncis Isaac comme l’exige l’alliance nouée par le Seigneur avec lui qui est aussi la loi fondamentale d’Israël. De leur côté Joseph et Marie se conforment à la loi en présentant leur fils premier-né au Seigneur et sacrifient un couple d’oiseaux. Un témoin veille sur la vocation d’Isaac à la demande d’Abraham. Il s’agit de ce serviteur qui part lui chercher une épouse capable de cheminer avec lui (Gn 24). Ce serviteur est très proche du vieillard Siméon qui révèle la vocation de Jésus à ses parents au moment même de sa présentation de Jésus et de la vieille Anne qui annonce autour d’elle que l’enfant délivrera Jérusalem.

Observons comment ces différents ingrédients se sont déployés pour chacun d’entre nous ? Pouvons-nous percevoir le travail de la parole en nos parents ? Comment l’ont-ils accueillie dans la foi ? Comment ont-ils honoré la loi pour nous inscrire dans la société ? Et qui furent les témoins qui annoncèrent notre vocation ? Observons aussi comment ces différents ingrédients se déploient pour nos proches et notamment pour les enfants et jeunes que nous côtoyons ? Je vous propose d’observer là les hauts faits, les prodiges et la réalisation de la promesse évoquée par le psaume 104/105 …

Bonne observation !

SPIP | squelette | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0