Fiche 7 Avril 2018

dimanche 1er avril 2018, par JMRoche

Myriam servante du salut

Nous vous proposons la lecture de trois textes afin de découvrir ou redécouvrir Myriam, sœur de Moïse et d’Aaron, servante du salut manifesté par la libération, la louange, la guérison.

Exode 2, 1-10 : la libération manifeste le salut

Ce passage expose l’engagement des femmes lors des prémices de la libération du peuple hébreu.

Contexte : Le peuple hébreu est maintenu en esclavage en Egypte et l’oppression est terrible. Pharaon ordonne que tous les garçons nouveau-nés soient tués à la naissance.

Nous noterons au long de ce passage les interventions successives des femmes pour protéger la vie de l’enfant.

Versets 1-4 : Une mère décide de sauver son enfant avec la complicité de la sœur de l’enfant : Quelle est la raison invoquée pour décider de désobéir à l’ordre donné ? Nous remarquerons qu’aucun personnage n’est désigné par son nom ; il en sera ainsi tout au long du passage, sauf au dernier verset pour l’enfant. Comment interpréter cela ?

Versets 5-6 : Intervention de la fille de Pharaon : pourquoi elle non plus n’obéit-elle pas à l’ordre de son père ?

Versets 7-9 : Dialogue entre la fille de Pharaon et la sœur de l’enfant. Celle-ci réussit même à faire payer la propre mère de l’enfant par la fille de Pharaon pour le nourrir ! Nous noterons la succession des sujets « tu, toi, moi » signifiant que la fille de Pharaon semble maintenant pleinement actrice de cette situation. Verset 10 : La fille de Pharaon adopte l’enfant et le signifie en lui donnant un nom : Moïse.

Exode 15, 20-21 : Après la libération, la louange anticipe le salut

Contexte : Les Hébreux viennent de sortir d’Egypte et de traverser la Mer Rouge, guidés par Moïse lui-même dirigé par le Seigneur.

Le chapitre 15 est consacré au cantique de louange des fils d’Israël, seuls les deux derniers versets, 20 et 21, concernent le chant et la danse de Myriam et des femmes.

Le qualificatif « prophétesse » peut surprendre. Rien ne l’explicite dans le texte. La Torah orale explique qu’à la suite de l’ordre de Pharaon de tuer tous les enfants mâles, les Hébreux avaient décidé de ne plus concevoir ; Myriam les convainquit de continuer à procréer. Sans elle, Moïse ne serait pas né.

Nombres 12 : la guérison signe du salut

Contexte : le peuple hébreu campe dans le désert, avec des épreuves amenant des plaintes et des révoltes. Ces tensions affectent aussi la famille de Moïse.

Versets 1-2 : Expression de la jalousie de Myriam : quel est le prétexte qui la fait émerger ?

Versets 3-8 : Intervention de Dieu et sa mise en valeur par le lieu d’où le Seigneur parle : la tente de la rencontre. La présence de Dieu est signifiée par la nuée. Etudier les paroles du Seigneur ainsi que sa proximité avec Moïse : comment le considère-t-Il ?

Versets 9-12 : Dieu s’efface, la nuée disparaît. Comment interpréter la maladie de Myriam ; comment l’analyse Aaron ?

Versets 13-15 : Moïse crie vers le Seigneur qui lui répond et annonce la guérison de Myriam. Etudier les étapes de sa guérison dans les versets 11 à 15.

Verset 16 : La vie du peuple reprend son cours.

Et nous, aujourd’hui ?

La libération, la louange, la guérison : comment appréhendons-nous le « déjà là et pas encore du salut » dans le quotidien de nos vies ?

Dans notre vie professionnelle, familiale, relationnelle, lors de la traversée des épreuves, percevons-nous un peu de ce salut promis et annoncé ?

Prions ensemble

Prions avec le cantique de Moïse dans l’Exode, chapitre 15 versets 1 à 18 (ou une partie seulement au choix du groupe).

Chacun exprimera son intercession et/ou sa louange.

Le « Notre Père » qui est lui-même prière de louange, d’intercession et de pardon pourra conclure notre rencontre.

SPIP | squelette | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0